espace abonné Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ? Enregistrez-vous

Mot de passe oublié ?
ACCUEIL > Événement > Bussang, le Théâtre du Peuple s’étend en saisons

Bussang, le Théâtre du Peuple s’étend en saisons

par Véronique Giraud
Le Théâtre du peuple © David Siebert
Le Théâtre du peuple © David Siebert
Arts vivants Théâtre Publié le 28/06/2018
Le Théâtre du Peuple est né de l'envie de Maurice Pottecher d'un lieu qui mèle un public populaire à l’élite, les comédiens amateurs aux professionnels. Simon Delétang, son nouveau directeur, reprend à son compte le projet d'un « théâtre d’art pour tous". Première saison.

« Le Théâtre du Peuple entend mêler les classes et, loin d’exclure l’élite, il la croit indispensable à assurer au spectacle un spectacle artistique élevé… », ainsi s’exprimait Maurice Pottecher en créant un nouveau lieu, porteur d’une nouvelle expérience théâtrale, à la toute dernière année du 19e siècle.Non pas à Paris mais à Bussang, petite commune des Vosges. Non pas en pierre mais en bois. Et où étaient présentées des pièces jouées à la fois par des professionnels et des amateurs.
Simon Delétang en a été nommé directeur en octobre 2017, avec un projet de « théâtre d’art pour tous » centré sur les grands œuvres de la littérature dramatique contemporaine et du passé. Quarantenaire, le metteur en scène et comédien souhaite « que le Théâtre de Peuple existe et soit visible tout au long de l’année ». Exit la logique du festival, place à un programme en deux temps : printemps/été et automne/hiver. Cette saison a débuté en avril avec le texte Lenz, de Georg Büchner, inspiré d’un fait divers qui s’est passé dans la commune vosgienne de Waldesbach à la fin du XVIIIe siècle. Simon Delétang l’a mis en scène et l’a joué, seul, tout le long d’un parcours reliant Bussang à Waldesbach, après avoir marché toute la journée. Invitant le spectateur à un voyage intérieur. Après la tournée dans les villages, le spectacle est présenté en juillet et en août à Bussang, au Théâtre du Peuple.
Pour cette première saison d’été, Simon Delétang met également en scène Littoral de Wajdi Mouawad. La pièce est jouée du 14 juillet au 25 août à 15h par dix-huit comédiens, dont douze amateurs. La troisième proposition de l’été, c'est la série Les Molières de Vitez, que le metteur en scène Gwenaël Morin recrée spécialement pour Bussang. Une intégrale des quatre pièces sera donnée le samedi, du 31 juillet au 18 août 2018.

 

Partager sur
Fermer