espace abonné Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ? Enregistrez-vous

Mot de passe oublié ?
ACCUEIL > Oeuvre > Daddy Papillon, l’exil en abîme

Daddy Papillon, l’exil en abîme

par Élisabeth Pan
Une scène poétique de Daddy Papillon, la folie de l'exil, une pièce de Naéma Boudoumi © baptiste muzard
Une scène poétique de Daddy Papillon, la folie de l'exil, une pièce de Naéma Boudoumi © baptiste muzard
Arts vivants Théâtre Publié le 18/05/2021
"Daddy Papillon, la folie de l’exil" est l’histoire touchante de Monsieur B, ancien ouvrier dans le bâtiment rêvant d’une vie de papillon. Déboussolé après une grave chute, il tente de reprendre pied. C’est la pièce de Naéma Boudoumi.

Naéma Boudoumi s'est lancée dans une aventure éprouvante et très personnelle. Sa pièce Daddy Papillon, la folie de l’exil lui est en effet venue de l’histoire de son propre père, sujet aux hallucinations depuis une chute sur un chantier. Le spectacle, qui même théâtre et cirque chorégraphié, retrace le parcours de Monsieur B, qu'interprète le comédien et circassien Carlos Lima, et sa lutte pour ne pas oublier qui il est et d’où il vient. Monsieur B est la figure de l’immigré, subissant tout le poids que le regard des autres lui inflige, et du patient, que les médecins prennent peu au sérieux. Comme si sa vie n’était qu’une liste de faits vaguement vérifiés, Monsieur B est dès le début résumé par son médecin, qui conclut son diagnostic par cette tirade : « selon nos critères habituels maniaco-dépressif, mais il se pourrait simplement qu’il soit Algérien. »

 

Seuls deux comédiens entourent Monsieur B, mais chacun joue plusieurs rôles tout au long de la pièce. Arnaud Dupont endosse le rôle des personnages plus terre à terre entourant le protagoniste. Naéma Boudoumi, qui a écrit et mis en scène sa pièce, a fait le choix de n’intégrer aucun corps féminin. C’est le comédien qui donnera corps à ces personnages, rendant les femmes impressionnantes, entité inaccessible, comme le veuf Monsieur B en a l'image. Les femmes sont associées au fantasme, à l’irréel, et le patient évolue dans un environnement principalement masculin. Le comédien Arnaud Dupont endosse le rôle des personnages plus terre à terre qui entourent le protagoniste. Le circassien Maxime Pairault utilise ses talents de danseur et d’acrobate pour décrire le monde vu par Monsieur B, incarnant aussi bien « Docteur Mouche » qu’un pigeon venu lui rendre visite. Ces mouvements chorégraphiés donnent un aperçu du monde que voit le patient en perte de repères, et offrent un moment de grâce au spectateur. L’ensemble, touchant, mêle l’absurde et le beau.

 

La pièce montre la chute, tant de l’esprit que du corps, à travers différentes techniques circassiennes. Un basculement tangible la parcourt. Monsieur B s’appuiera sur une Roue Cyr pour ne pas tomber, la faisant tourner et la stabilisant au gré des scènes. Daddy Papillon évolue ainsi au gré d'un tendre voyage dans la perte de la mémoire, celle de l’enfance à celle de la vie adulte, décrivant une vie tournant en rond comme le font les pensées, cassant les frontières, tant de l’espace que du réel.

Après avoir vu la pièce, l’illustratrice Zoé Laulanie a décidé de collaborer avec Naéma Boudoumi pour prolonger de ses dessins la folie de l’exil à laquelle le plateau ne suffit pas. Il ne s'agit pas de représenter le travail de scène, c'est une interprétation libre du parcours sensoriel de l’illustratrice. L’ouvrage est publié en édition limitée par les éditions Comme un arbre.

 

Daddy Papillon, la folie de l’exil, pièce écrite et mise en scène par Naéma Boudoumi. Avec Arnaud Dupont, Carlos Lima, Maxime Pairault. Théâtre de la Tempête, Cartoucherie de Vincennes, du 19 au 23 mai.

Partager sur
Fermer